Actualités

De gauche à droite : Annie Thomas, Ginette Bernière et Jacques Dufresne, les trois coprésidents de l'association Le Rognon.De gauche à droite : Annie Thomas, Ginette Bernière et Jacques Dufresne, les trois coprésidents de l'association Le Rognon.

Il s'appelle Le Rognon. Le premier numéro sera publié samedi. Objectif : créer du lien dans le quartier et le faire connaître en dehors.

L'initiative

« Le Rognon. » Drôle de nom pour un journal ! Pas tant que cela quand on réside dans le quartier de La Pierre-Heuzé, qui compte 8 000 habitants. « Le Rognon, c'est le nom qu'ont donné les premiers habitants, au début des années 1970, à la partie centrale du quartier, le boulevard du Général-Vanier, explique Jacques Dufresne, un des trois coprésidents de l'association Le Rognon, fondée en décembre 2014. Quand on le regarde sur une carte satellite, on s'aperçoit qu'il est en forme de rognon. Ce nom-là est encore aujourd'hui utilisé dans les conversations des gens d'ici. »

 

Marché gratuit pour la sortie du 1er numéro

Les gens d'ici, justement. Ce sont eux qui seront, à raison de trois parutions par an, mis en avant dans le petit journal « Le Rognon ». Portraits de commerçants, témoignages, éclairages sur la vie associative, sportive, l'histoire du quartier, la vie dans les écoles, des poèmes, des informations pratiques... Autant de rubriques qui seront à découvrir chaque trimestre. « Notre objectif est de mettre en lien les personnes qui habitent La Pierre-Heuzé, qui y vivent, via leur activité professionnelle par exemple, explique Ginette Bernière, autre coprésidente de l'association. Il y a aussi des personnes, extérieures au quartier, qui fréquentent les associations de La Pierre-Heuzé. Des associations qui ne sont d'ailleurs pas toujours connues des habitants du quartier. »

Que trouvera-t-on dans le premier numéro, tiré à 400 exemplaires ? Patience, il sera diffusé samedi 18 avril. Pour sa sortie, l'association organise la Gratiferia du printemps, de 14 h à 18 h, place Champlain, dans la salle du 3e âge. « C'est un marché gratuit, sans transaction financière, où l'on apporte ce dont on n'a plus besoin, comme des vêtements pour bébé, des jouets, des livres. » Une manifestation qui a, on l'aura compris, l'ambition de créer du lien.

« Le Rognon », gratuit, 12 pages en couleurs, petit format (14,8 cm X 21 cm). Contact : Jacques Dufresne, tél. 06 26 58 21 05

Benoît LASCOUX

Journal Ouest-France du vendredi 17 avril 2015
Edition : Caen



Dernières annonces

Gardez contact avec le SEL !